mardi 20 mai 2014

Big writing

Oulala... c'était long. Je ne sais pas trop ce qui s'est passé. J'essaie de revenir. J'aime écrire ici.

***

Avec Aragon qui m'ôte les mots de la bouche, sur l'un de mes sujets de prédilection:

"Le docteur regarda Aurélien. Aurélien chantait. Decoeur se mordit un peu les lèvres. Pas qu'il eût envie de rire. L'abîme dans les gens. Ce qu'ils sont loin de l'image qu'on en a, ou qu'ils se sont faite."

***

Contexte: Dans un meeting d'Anciens Combattants place Clichy, le docteur, alcoolisé et cocu, triste à mourir, regarde le poilu, vulgaire, hâbleur, suant, ressurgir sans fard dans son compagnon de déprime, Aurélien, grand bourgeois distant parisien balayé par l'amour de Bérénice... et par la guerre, avant.

Conseil: lire ce superbe bouquin: Aurélien

Contentement: extrême, de pouvoir le caser, d'y arriver, et d'aimer toujours autant la littérature, la vraie.


NB: J'ai toujours eu un gros faible pour les années 20 : Je conseille aussi Le bal du comte d'Orgel, Radiguet ou Gatsby le Magnifique, Fitzgerald.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire