lundi 10 mars 2014

My church is gay friendly

En réunion de parents pour préparer la première communion de nos enfants, j'apprends avec étonnement, intérêt et jubilation que notre curé invite régulièrement tous les gens qui s'y sentent appelés à recevoir la communion le dimanche matin. Oui donc même ceux qui sont divorcés et remariés, d'une autre confession ou gay. 
Tain... 
Après la réunion, je cherche à comprendre: il a le droit de faire ça? Non, technically, il pourrait avoir des soucis, me dit-on, mais il s'en fiche pas mal et est loin d'être seul. Ce n'est ni un secret ni un argument marketing pour la paroisse. Il y a visiblement des sujets sur lesquels l'épiscopat ferme les yeux et les oreilles (ah bon?? ), pour ne pas risquer l'assèchement total des assemblées dominicales à la peine. 

Bah moi ça me motive carrément pour aller à la messe, j'avoue. 

Surtout quand, amusée, la maman qui animait cette réunion me rappelle cette messe de tout début janvier (on devait cuver notre 31...) où le sermon a été dit par une laïque (ça aussi c'est un truc vraiment bien et répandu ici, environ une fois par mois, le prêche est fait par quelqu'un habillé comme vous et moi), une maman gay qui a parlé de sa vie de famille et de la place de l'Amour dans tout ça; et cet autre dimanche (je pense qu'on avait piscine) où le prêtre a lancé à l'assemblée tranquille, paraphrasant le pontife de Rome: "If someone is gay and wants to be with Jesus, who am I to judge?".

J'avais déjà constaté l'ouverture de cette paroisse, la référence fréquente dans les sermons à des travaux scientifiques de psychologues ou sociologues laics, à d'autres courants de spiritualité, au StrengthsFinder (la paroisse offre même un coaching laic et gratuit sur ce test, formulé pour les RH de l'entreprise au départ, qui met en évidence vos talents naturels et vous pousse à les transformer en excellence au service des autres), et même au yoga (il y a eu un petit groupe qui a fait plouf, mais quand même, il y a eu)... J'avais aussi remarqué pas mal de couples à deux mamans sur les bancs de l'église, et ce gars qui donne souvent la communion, sur qui je ferais bien un pronostic mais non, on ne m'y prendra plus, je me suis plantée trop souvent, dans les deux sens en plus. 

Anyway, finalement ça a du bon cette préparation de première communion*, ça permet de revoir les basiques.  


En bonus pour les petits et les grands zenfants, cette vidéo géniale de 6 minutes de la rencontre Jésus-Zachée, le mec dont personne ne veut: http://www.ecole-du-dimanche.fr/pages/jesus-rencontre-zachee-7394629.html

***


1 commentaire:

  1. Mais tant mieux s'il font ça finalement !! c'est chouette !!

    RépondreSupprimer