mardi 21 janvier 2014

The wake up call

Je viens de trouver ça:


Sleep is God. Go worship.



C'est bon, non? J'en suis toute é(mère)veillée.
L'auteur est un sombre auteur de science-fiction, d'après ce que je comprends, Jim Butcher (boucher).
Mais il est né le même jour que moi. Pour ce que cela éclaire...





lundi 13 janvier 2014

Food for thoughts

Grosse année cathé pour nous: notre aînée prépare sa première communion et on n'a toujours pas baptisé le petit dernier... C'est pour cet été. 

Sur le baptême, moi je crois que mon coco est déjà connu et aimé par Dieu; je ne crois pas trop au tampon. Qui plus est je serais bien tentée par lui demander son avis, mais en aura-t-il jamais un et sera-ce le bon? Welcome contradictions. 
Sur la première communion, je me dis que c'est toujours bon d'acquérir une culture religieuse via la préparation, mais je flippe qu'on explique à ma cocotte que c'est un peu de sa faute quand même si un type bien a été dézingué il y a 2000 ans et que pour s'en souvenir il faut l'avaler par petits bouts même pas salés tous les dimanches... 
C'est quand même complexe, ce truc. Moi je n'ai toujours pas compris, alors elle, à 8 ans? Mazette...

Donc pour faire court, une moitié de moi lutte un peu beaucoup avec tout cela, et la deuxième moitié de moi pense que ce sont les bonnes choses à faire.

Or ce week-end, je suis tombée sur cette idée fort intéressante qui a un peu le même effet que l'arnica ou le baume du tigre sur mes questionnements de première moitié:


Religion is an excellent training wheel for spirituality.

Okay then. Let's go for it.





NB 1: A propos de petites roues, vous avez remarqué que quasiment à chaque coup, une fois que l'enfant a compris et peut faire du vélo sans petites roues justement, il passe par une phase, généralement après une petite chute, où il ne veut plus en entendre parler? du tout du tout du tout...


NB 2: Regardez ce que j'ai trouvé aussi: des vélos pour adulte avec petites roues!!! Trop chouette. 


NB 3: Et bien sûr, pour ceux qui sont moins tradis que nous, il y a aussi cela pour vos bambins: la draisienne, dès 20 mois qu'ils disent!! (attention ça coûte un bras)





L'important, c'est sans doute d'avancer en fait. It's a journey, comme dirait l'autre.


Et vous, vous voyagez comment? cela m'intéresse! Partagez en commentaire:)


mercredi 8 janvier 2014

The Bay Area rocks

Hier je suis allée chercher ma fille à l'école pedibus comme souvent et voilà ce sur quoi je suis tombée, sur un poteau électrique, en plein Rockridge (Oakland). 




C'est une affiche sommaire qui m'invitait à accepter un compliment. 
C'est surréaliste, je sais, mais ce genre de choses est assez courant ici.
Il y a par exemple, à San Francisco, le Gratitude for 2013, Wishes for 2014 tree, caché dans le parc Presidio. Et aussi le Wishing tree de Eureka street (Noe Valley)*. Le voici en photo. On écrit son voeu sur un petit papier et régulièrement, la personne qui a créé cet insolite lieu d'espoir relève les messages, les protège des intempéries en les plastifiant et les inclut dans une guirlande sans fin. C'est beau. On était en groupe ce jour-là et l'un des enfants a écrit "I wish I have another life", ce qui laisse, au choix, songeur, flippé ou converti. Mais là n'est pas la question.


The wishing tree, Eureka@22nd, San Francisco

Retour au Poteau à compliments donc. Sans réfléchir j'ai arraché le premier bout de papier sur la droite, je ne l'ai pas lu, j'aurais pu mais je n'y ai pas pensé.

Rââââââ, devinez ce que j'ai tiré???
Naaaaan????
Siiiiii!! 

C'était marqué: "You are a good parent". 

Rôôôôôô, tain, sans deeeeeec, merci, l'inconnu, l'illuminé du quartier.
Je sais pas, ça tombait tellement à point. J'avais tellement envie d'entendre ça! Voui voui que je suis un bon parent, et même une bonne parente, tiens, allez, on en est tous, on fait de notre mieux, hein, mais des fois on a vraiment du mal à y croire hein, et on se pose quarante douze mille questions à la seconde et on doute plus que Descartes... 

Délicieux. Et pourtant, de cette micro-aventure qui me réjouit si fort et dont je ne peux m'empêcher de me demander où j'aurais bien pu vivre quelque chose de similaire dans le pays qui m'a vue naître, mais sans doute me trompe-je, la deuxième partie est encore plus savoureuse. 

Or doncques, une fois la cocotte récupérée, nous rentrons par le même chemin, et je lui montre l'affiche tout excitée. Ma fille partage mon enthousiasme et bien sûr, veut tirer un compliment. Contrairement à moi elle entreprend illico la lecture appliquée de tous les petits papiers afin de choisir. Chacun est libre, hein. Je fais comme si tout allait bien, en fait je suis sur des charbons ardents car le messager du bonheur du quartier, parmi des compliments adorables du style "You have a nice voice" --mouais, why not -- ou "You are funny" --nan, quand même pas arrête-- a glissé un infâme "You are a stylish dresser", autrement dit, "tu t'habilles bien, t'es in, t'as du chien, t'en jettes, t'as la classe, où t'achètes tes fringues dis donc etc... etc... " Il y avait un gros risque... Mais non, non, ma biquette a choisi un très mignon "You are loving". 

Fierté... et soulagement, je le concède.




















Merci aux gens qui osent et qui changent le monde;))


More on the Wishing tree (and why not start one yourself? ): http://www.the-wishing-tree.com/

D'autres belles découvertes ou anecdotes de ce genre, ici ou ailleurs?? partagez en commentaire!!

dimanche 5 janvier 2014

2014, the year of creativity

Happy New Year!! Cette année, je nous souhaite de bonnes idées!!!!



-"Maman, j'ai souhaité bonne année à Dieu".

-"Maman, est-ce qu'un jour on pourra aller à une messe où le prêtre est une dame? "



Ou comment vraiment penser en dehors de la boîte à tout juste cinq ans... I like it.