mardi 12 novembre 2013

Mainstream or not mainstream, that is the question

J'ai recommandé à mes amis de la ville (ie San Francisco) le cours de ma prof de yoga, celle que je suis depuis plus de deux ans, et que je cite ici parfois, Kimber quoi. Kimber monte en grade et passe de la baie à la city. Le jeudi soir, elle officie désormais de l'autre côté du pont. Congrats

Pour faire simple, je qualifierais le cours de Kimber de "spiritual yoga". En gros, vous n'y allez pas seulement pour vos biceps, mais aussi et surtout pour un moment de pause, de réflexion (guidée, il y a un thème différent à chaque classe et une sorte de dharma talk filé pendant les poses), de recueillement presque. On chante, on ohm, on rit aussi, quasiment à tout coup. 
Bref, cela me convient et je fais clairement partie du following, assez divers, de Kimber. 
  
Sur mon conseil donc, l'une de mes amies se rend au cours du jeudi soir à San Francisco. 

Son feed back: "C'est pas complètement mainstream".

Roooooo, que c'est bon! Je trouve cela à la fois hilarant et ultra intéressant.

Mainstream?? C'est quoi le yoga mainstream? Dans ce coin du monde où l'on peut trouver sans chercher longtemps du Anusara yoga, du Hatha yoga, du Ashtanga yoga, du Iyengar yoga, du Vinyasa yoga, du Bikram yoga, du Kundalini yoga, du Prenatal yoga, du Postnatal yoga, du Toddler yoga, du Restorative yoga, du Jivamukti yoga, du yoga of the Heart, du Isometric Monkey yoga, du Rise and Shine yoga, du yoga chanté, du Paddle yoga (sur canoe kayak), du Flying yoga (suis pas sure de voir ce que c'est, celui-là, mais il ne tient qu'à moi d'essayer, c'est juste à côté de chez moi...), du Laughter yoga, du yoga à Grace Cathedral etc... etc... je serais bien en mal de définir la discipline, après tout. 

Les choses se compliquent encore quand certains affirment que le yoga c'est carrément une manière de vivre, a lifestyle
Ohlalala... c'est quoi, vivre une vie mainstream
C'est angoissant cette question. Y suis-je, n'y suis-je point? En veux-je, n'en veux-je point?

Christ...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire