mardi 7 mai 2013

Home sweet home


Well well, mine were born at the hospital.

Il me faudrait à moi aussi un sticker de ce style, précisant qu'en plus d'avoir eu mes 4 loulous à l'hosto, j'étais les 4 fois shootée, pour mon plus grand plaisir, par péridurale, et qu'il y avait tout plein de docteurs pas loin pour s'assurer que tout allait bien... Mais peut-être qu'on crèverait mes pneus?? 

J'exagère à peine, dans ce coin des States, si l'on n'y prend garde, on a vite fait de croire que toutes les femmes accouchent chez elles. La homebirth, à Berkeley, c'est totalement tendance. Au salon, avec autour les copains, la grande soeur, les voisins et belle-maman en prime. Groovie. 

Je connais une maman qui a fait venir plusieurs semaines avant la jour J (évidemment on ne peut pas prévoir précisément) une énorme baignoire/piscine chauffée qui a trôné dans son salon aussi longtemps que nécessaire. J'en connais une autre (bon d'accord elle est prof de yoga) qui a fait couper le cordon à son fils de deux ans, et qui a tapissé sa maison de photos de la naissance à domicile... Faut aimer. Et je ne compte plus les femmes qui parlent de leur 50 hour long labor. 50 heures??!! La gestation made in USA est définitivement plus longue que dans la vieille Europe!

Le résultat, c'est que, pour ma part, je me sens toujours obligée de préciser que franchement, rien d'héroïque vous savez, j'avais la piqûre, et puis bon c'était vraiment rapidos, non quand j'y repense, c'était de la roupie de sansonnet... même pas la peine d'en parler... 

J'en étais presque à m'excuser quand je suis tombée sur la stat qui (me) tue: Moins de 1% des naissances aux USA ont lieu à domicile!!! Comme en France, à peu de choses près!
Mais de qui se fiche-t-on?? 
  



Aucun commentaire:

Publier un commentaire