mercredi 5 décembre 2012

Good stuff(ed)

Aujourd'hui, la cuisine américaine du terroir s'est encore imposée à moi comme particulièrement inventive.
Venu tout droit de la Louisiane, le Turducken (turkey-duck-chicken) est un plat de fête traditionnellement servi pour Thanksgiving. 

Il s'agit, tout simplement, d'une dinde fourrée d'un canard fourré d'un poulet.

Mmmmhhh... 

Repaissez-vous de cette appétissante illustration, 



puis méditez sur la première phrase de la définition du Turducken dans Wikipedia:

Turducken is a dish consisting of a de-boned chicken stuffed into a de-boned duck, which is in turn stuffed into a de-boned turkey. The word turducken is a portmanteau of turkey, duck, and chicken. The dish is a form of engastration, which is a recipe method in which one animal is stuffed inside the gastric passage of another.

Se sent-on, après l'ingurgitation d'un Turducken, comme après avoir essayé d'avaler un portemanteau? 
Ne peut-on imaginer pousser le vice jusqu'à engastrer une caille au fond du poulet? 



Ne me remerciez pas.

2 commentaires:

  1. Rididcule.... Je suis ri-di-cule, si seulement j'avais lu ton post avant d'écrire mon mail earlier... J'en rie encore!
    Allez, va pour le Turducken, vaut savoir vivre avec son pays!

    RépondreSupprimer
  2. et moi qui lis ça au ptit dej... !!! je dis oui aux découvertes culinaires extraordinaires mais non au portemanteau fourré. Merci de m'avoir initiée aux joies du Turducken, j'avais loupé cette étape quand j'étais ricaine. love love

    RépondreSupprimer