jeudi 7 juin 2012

Blessings

En anglais américain, ou en tous cas ici, en Californie, le mot blessing est totalement laic.

On se bless a tire-larigot (ou La Rigault, je viens de voir ça sur le web).
Bless you! après un éternuement, mais aussi blessings en fin d'email (parfois accompagnés de hugs). 

La bénédiction est ici donnable et recevable par qui n'en veut, en gros. 

J'ai eu quelque difficulté à saisir, ce qui a donné lieu à une situation amusante: une maman ayant déjà deux filles me raconte qu'elle attend un troisième, un garçon, "we are blessed!". Croyant avoir devant moi une coreligionnaire ou à tout le moins une personne versée dans la chose spirituelle, je me mets à demander dans quelle église, dans quelle paroisse... Pas du tout, m'arrête-t-elle tout de suite, nous sommes complètement athés.
Ah.

J'ai retrouvé ce mot dans l'expression "count your blessings", qui peut décrire une pratique comme celle de tenir un Gratitude Journal  : tenir le compte de ce qui, dans la vie, dans la journée écoulée, a bien fonctionné, vous rend heureux. Plutôt que de se coucher en passant en revue toutes les micro-looses de la journée. 

C'est vrai que personne n'aurait l'idée de finir un mail par curses.






More on blessings in this excellent article:
http://www.dailygood.org/view.php?sid=243


Aucun commentaire:

Publier un commentaire